Edito

LES TRENTE GLORIEUSES

 

C’est Jean Fourastié, célèbre économiste français et auteur prolifique d’une quarantaine d’ouvrages qui a écrit en 1979 «Les Trente glorieuses ou La révolution invisible de 1946 à 1975» pour désigner cette période faste de l’économie française d’après-guerre. Pour déplorer la crise économique et sociale actuelle, on fait souvent référence aux « Trente glorieuses », pointée du doigt comme un dogme. Ce livre peut se résumer à ceci : les gigantesques progrès au cours de cette période n’ont provoqué qu’une insatisfaction généralisée. Le paradoxe est bien qu’on considère aujourd’hui cette époque comme heureuse, ce qui ne fut pas le cas.
Il en reste néanmoins une période dans laquelle s’est vu épanouïr de nombreux talents qui ont marqué l’Histoire. À commencer par Audrey Hepburn, célèbre actrice britannique élevée au rang d’icône des années 50, idolatrée pour son style et son élégance naturelle. Cette femme brillante et rayonnante était engagée dans la cause humanitaire avec UNICEF, et a voué 40 ans de sa vie à défendre les inégalités à travers le monde.

Florence Knoll, elle, fut la pionnière du design des années 50. De par ses collaborations avec les plus grands designers du XXème siècle, elle a révolutionné l’habitat et la décoration contemporaine. A son actif, on retrouve les pièces les plus emblématiques du design : La Tulip Table d’Eero Saarinen, la Diamond Chair d’Harry Bertoia, la Wassily Chair de Marcel Breuer pour ne citer qu’elles. Visionnaire, comme l’était également un peu plus tôt Robert Mallet-Stevens, qui a construit la magnifique Villa Cavrois occupée par cette famille d’industriel jusqu’au décès de Madame Cavrois en 1985. Rachetée par l’État en 2001 puis restaurée par Michel Goutal, la villa retrouve sa magnificence d’antan en 2015, après de longs mois de recherches et de fouilles archéologiques.

Comme tout un symbole, voici notre 30ème numéro - nos 30 glorieux à nous - où nous avons passées ces cinq dernières années à vous concocter de belles éditions surprenantes et didactiques. Merci d’être toujours plus nombreux à nous lire et à nous suivre, nous vous réservons de belles surprises à la rentrée.

Vous avez aimé cet article ? partagez-le !