Culture
Interview

Chall'Angel, une mode participative

Marina Giacco a créé en 2014 Chall’angel, une plateforme internet qui permet de promouvoir de talentueux inconnus au service de marques internationales. Avec plus de 26000 membres aujourd’hui, Chall’angel est en passe de devenir le leader européen.

 

Présentez-nous Chall’Angel

Je m’appelle Marina Giacco, j’ai été styliste photo puis productrice photo jusqu’en 2012. Lors de mes voyages, j’ai rencontré énormément de créatifs qui cherchaient à se faire connaitre, mais aussi des entreprises qui cherchaient de nouveaux talents. 

Lors d’un de mes voyages, j’ai rencontré trois sœurs qui brodaient extraordinairement bien. Je me suis dit que beaucoup de grandes maisons de couture rêveraient d’avoir ces talents dans leurs ateliers. En rentrant j’ai compris que c’était ça que je voulais faire : mettre en relation de talentueux inconnus qui pourraient aider les marques dans leur recherche de créativité. 

Pendant un an, je me suis demandé comment lancer ce nouveau concept, qui n’existait pas encore en Europe. Je me suis rendu compte qu’aux Etats-Unis, cette notion de crowdsourcing était déjà bien installée. J’ai tenu compte du fait que notre société se comporte différemment qu’outre-Atlantique mais que les mentalités en Europe évolueraient aussi rapidement sur ce sujet. Je souhaitais créer une véritable communauté. J’ai donc fait intervenir le public pour qu’il puisse donner son avis sur les créations postées et sur les marques. J’ai donc lancé le site en 2014 et CHALL’ANGEL compte aujourd’hui plus de 26 000 membres, dont la majorité est francophone. 

Pourquoi Chall’angel ?

Aucun rapport avec les anges et les démons, comme je peux le lire parfois dans la presse ! J’ai choisi ce nom qui évoque à la fois les défis que lancent les marques (les challlenges) et les « business angels » : les marques qui soutiennent et récompensent les projets des créatifs.

 

Y a-t-il d’autres domaines que la mode ? 

Bien sûr ! J’ai commencé dans la mode et le design car c’était mon univers. Puis petit à petit je me suis rendue compte que l’on pouvait aussi s’adresser à des marques d’autres secteurs qui avaient besoin de créativité et d’idées nouvelles, comme les marques de champagne Pierre Mignon ou U-Exist, qui fabrique des prothèses design. J’ai aussi saisi l’occasion de travailler avec des peoples comme Florent Peyre, Ariane Brodier ou la blogueuse de La revue de Kenza.

Comment vous faites vivre la communauté Chall’angel ? 

Nous sommes très connectés sur les réseaux sociaux, nous avons différents partenariats, nous travaillons en collaboration avec des écoles qui relaient nos challenges, nous avons aussi une attachée de presse qui communique toutes nos informations…

Vous êtes une société éthique, comment sélectionnez-vous les peoples, les challenges, vous devez avoir une ligne directrice ? 

Il y a une chose évidente : nous n’acceptons pas un challenge s’il ne correspond pas à l’éthique que nous sommes fixée.  Ce qui compte pour nous, c’est qu’il y ait une véritable collaboration entre les marques et les créatifs. Il s’agit avant tout d’une démarche « win-win ».

Je suis créatif : quelle est la démarche à suivre ? 

C’est gratuit ! Il suffit de vous inscrire sur le site. Nous demandons un minimum de renseignements. Vous participez en postant votre création ou votre idée en respectant le brief de la marque.

Quels ont été les derniers challenges ?

Florent Peyre fut un super challenge, c’est une personnalité très attachante et très sympathique. On s’est bien amusés ! On a fait un shooting avec la gagnante, qui s’est très bien passé.

Quels sont vos projets de développement ?

Nous nous adressions jusqu’à présent à une communauté créative, qui appartient à l’univers de la mode et du design (photographes, stylistes, designers, graphistes...). Nous allons lancer des challenges d’idées mais aussi de sondages, ouverts à un public plus large, qui peuvent servir aux marques de “laboratoire marketing” (questionner la communauté sur un produit, voter pour un imprimé ou un coloris, trouver de nouvelles idées d’expérience shoppinp...).

Certains challenges seront aussi dédiés aux blogueuses et aux Youtubeuses qui nous semblent indispensables dans notre univers créatif. Nous avons également créé un showroom online, disponible sur le site pendant toute une saisonnalité. C’est un espace dédié aux jeunes créateurs qui leur permet de se faire connaître et de profiter de notre visibilité, de notre univers et de nos internautes. 

Nous ne cessons de développer de nouvelles idées, de nouveaux challenges en faisant appel à notre communauté. Et nous faisons constamment appel à de nouveaux partenariats en France et même en Europe.

Rendez-vous sur www.challangel.com

Vous avez aimé cet article ? partagez-le !